Bye bye 2021 et bienvenue à 2022 et ses voyages à venir … ou pas

Que dire de 2021 qui s’est achevée sinon qu’elle aura été bien perturbée par le COVID elle aussi., rien d’original Nous avions prévu tellement de choses que nous n’avons pas pu faire … Mais là n’est pas l’essentiel. Nous sommes en bonne santé et toujours plein de projets dans la tête avec l’espoir de se sortir de cet épisode sordide du mieux qu’on le puisse. On ne peut donc que se souhaiter à tous une bonne année 2022 et avoir la meilleure pêche possible afin de mener à bien un maximum de projets et de réussir à surmonter ce qu’il y aura à surmonter.

Nous des projets, on en a. On ne sait pas si on va pouvoir les faire mais on en a. Déjà il y a le report de notre second voyage en Namibie. Quand on voit ce qui s’est passé à Noël avec le Variant Omicron, on ne peut pas l’affirmer mais il est dans les tuyaux.

Les KD en Namibie

Mais avant, nous allons fêter nos 50 ans l’année de nos 51 ans … Tous nos espoirs de voyages, même les plus simple dans le but de fêter ce demi siècle ont dû être annulés. Cette année, on s’est dit qu’on aller se tenter quelque chose de plus ambitieux et nous avons décider de découvrir une partie de l’archipel africain des Seychelles.

Pour le moment le blog n’est pas très fourni. Il n’y a qu’un seul article expliquant notre première étape sur l’île de Mahé. Sûrement est-ce que c’est par prudence pour éviter de se projeter un peu trop et d’être déçu au cas où … Mais le voyage est bel est bien prêt (billets d’avion, points de chutes, location de voiture et même les prises de contact avec les centres de plongée …). Je pense que je ne vais pas tarder à me lancer dans les prochains articles car on y croit malgré les chiffres du moment … Bref, si tout va bien dans 3 mois …

Avant les Seychelles pour nous, Antoine qui entame son année de césure a prévu de vadrouiller lui aussi, les chiens ne font pas des chats. Il va donc partir 5 mois au Pérou à partir de début février. Lui aussi est soumis aux aléas du COVID et il reste prudent mais nous serons bientôt fixés.

Revenons sur la fin de l’année 2021 car depuis l’été dernier et notre retour de Croatie nous avons quand-même bien profité de tous les instants possibles pour sortir dans notre région, à commencer par les Pyrénées que nous avons arpenté de nombreuses fois et ceci dès notre retour mais pas que … Alors c’est parti pour 5 mois d’images !

L’Etang de Caraussans le 27 juillet 2021
Sa montée toute raide depuis la vallée de Soulcem rendant son accès difficile et son ambiance assez sauvage.

La cabane de Piejeau le 29 juillet 2021

Toujours une très belle randonnée entre clairières et forêts magnifiques. De plus, la brume qui nous a accompagné a donné un éclairage particulièrement intéressant tout le long de la montée et pendant le vol du drone.

Ensuite nous sommes partis quelques jours dans la vallées de Luz-Saint-Sauveur en last minute et en trouvant un gîte très sympa en plein centre du village Là nous avons enchainé les sorties pendant les 4 jours où nous sommes restés là-bas. Pour commencer nous sommes allés passer l’après-midi dans la vallée dets Coubous et ses nombreux lacs en alternant soleil et brouillard. Magnifique !

La vallée dets Coubous le 2 août 2021

Le lendemain nous sommes partis en direction du Pic de la Bernatoire mais malheureusement la météo n’a pas été avec nous. Cependant nous y avons fait une belle ascension et pour conclure un beau vol dans la vallée d’Ossoue.

Le Pic et le Lac de la Bernatoire le 3 aout 2021

Le lendemain nous avons joué relâche car la météo prévue n’était pas au top mais nous sommes quand-même allés faire un petit tour au col du Tourmalet où un ballet de plusieurs dizaines de vautours nous attendait.

Pour ce dernier jour dans la vallée de Luz, nous sommes montés au Soum Blanc des Espécières. Ca n’est pas le sommet le plus facile à faire dans le coin mais quel belvédère ! et puis quelle surprise que de voir tous ces edelweiss partout sur les pentes calcaires qui amènent au sommet.

Le Soum Blanc des Espécières le 5 aout 2021

En aout ensuite, nous avons essayé de faire le Néouvielle avec Florian. Je dis bien « essayé » car c’était sans compter sur le fait que mes Nepal Top Extrême me lâcheraient 100 mètres sous le sommet … Du coup, Florian n’aura pas fait son Néouvielle mais nous avons eu la chance de voir un beau troupeau de bouquetins à près de 3000m d’altitude.

Le Néouvielle le 15 août 2021

Ce sera tout pour cet été mais nous avons voulu continuer sur notre lancée et au passage étrenner notre nouvelle voiture (les 2 nous ont lâché pendant l’été). Nous sommes montés au Pic de Han au départ de la station des Monts d’Olmes et en faisant toute la crête depuis le col d’Aygues Tortes … toujours aussi sympa !

Le Pic du Han le 5 septembre 2021

Dans la foulée, nous enchainons avec le Pic de l’Entecada en famille et avec des amis avec qui nous aurions préféré faire un beau bivouac mais la météo du samedi était trop pourrie …

Le Pic de l’Entecada le 19 septembre 2021

Le week-end suivant, avec Hélène nous partons faire le Pic de Montaigu qu’au départ nous avions prévu de faire la fois précédente mais le dénivelé (+ de 1000m) en avait rebuté certains :-). Dommage que nous ayons eu le sommet complètement dans le brouillard …

Le pic de Montaigu le 26 septembre 2021

L’automne arrive alors et la recherche de champignons aussi. Nous partons à Guzet chez notre ami Patrick et nous nous sommes régalés de petites balades autours du Chalet agrémentées de belles cueillettes.

Autour de Guzet les 9 & 10 octobre 2021

Arrivent alors les belles couleurs d’automne et pour les admirer, je suis parti faire un petit Aller/Retour sur les Crêtes de Cornudère pendant qu’Hélène grimpait sur la Calabasse avec des copines.

La crête de Cornudère le 23 octobre 2021

Le soir même, la famille parisienne nous a rejoint quelques jours et la météo a été avec nous alors nous en profitons pour se faire une journée en montagne adaptée à tous au col de Beyrède. Nous en profiterons aussi pour faire un saut au Signal de Bassia que nous aimons faire régulièrement.

Le Signal de Bassia le 25 octobre 2021

Mais il n’y a pas que les Pyrénées qui gagnent à être connues dans la région, nous sommes partis une journée dans le Lot à Saint-Cirq-Lapopie sous un ciel radieux et surtout peu de monde ce qui est vraiment très agréable pour visiter ce joli village. Au retour nous avons fait un court détour par Saint-Antonin-Noble-Val histoire de bien compléter la journée.

Lot : Saint-Cirq-Lapopie

Retour en montagne en novembre alors que les premières chutes de neige commencent à tomber. Seul cette fois, je pars faire un Cagire pendant le pont du 11 novembre. Englué dans un temps très nuageux au départ, le soleil est apparu au fur et à mesure de l’ascension.

Le Cagire le 12 novembre 2021

Arrive le moment de la Garbure annuelle. Celle que nous n’avions pas pu faire l’an passé à cause d’un certain COVID … Cette année, elle se fera sous la tempête de neige de fin novembre et donc dans des conditions très hivernale.

Arrivent alors le mois de décembre et le premier cas de COVID dans la famille … heureusement sans conséquence autre que celle de devoir rester à la maison pour tout le monde. Cela engendre donc des annulations et il faudra attendre le week-end du 12 décembre pour pouvoir mettre le bout de son nez dehors lors d’un très beau week-end à Arcachon où nous avons su jongler avec les caprices de la météo.

Gironde: Le Bassin d’Arcachon et le Cap Ferret

Gironde: Arcachon, le quartier d’hiver

Gironde: La dune du Pilat

Puis le 19 décembre, presque la veille de Noël, nous sommes retournés en montagne pour une courte sortie au dessus de la petite station familiale de Goulier en Ariège. Ca a été l’occasion de ressortir les skis de rando pour la deuxième fois cette saison (rare pour un mois de décembre).

Le Pic du Garbie de Bresoul le 19 décembre 2021

Les fêtes de Noêl ne sont plus très loin maintenant. Mais nous n’avons pas pu encore faire notre poulet à la ficelle de fin d’année. La veille de Noël, nous avons donc décidé de monter en famille et avec notre ami Georges dans la Cabane de Carmilles pour ne pas faillir à la tradition.

Poulet à la ficelle dans le massif de Tabe les 23 & 24 décembre 2021

Voici donc une nouvelle année qui s’achève pour laisser la place à une année 2022 qui va nous l’espérons, nous offrir plus d’opportunités de vadrouiller même si son début pourrait nous laisser sombrer un peu dans un pessimisme notoire. Réponse dans un an ! Mais d’ici-là nous aurons plusieurs fois l’occasion de faire quelques articles pour partager cette envie de vadrouiller que nous avons en nous en toutes circonstances !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s