Cadaquès, le dépaysement à 3h de la maison

Arrivée à Cadaquès

Nous sommes déjà passé plusieurs fois par Cadaquès lors de nos vadrouilles catalanes par le passé. Nous étions tombé sous le charme de ce petit village méditerranéen qui nous transporte directement dans les îles grecques ou siciliennes avec ses maisons blanches accrochées à la montagne. Pour nos 30 ans de vadrouilles ensemble j’ai fait une petite surprise du type « last minute » à Hélène et nous y sommes partis vendredi soir après le boulot pour y passer tout le week-end. Nos petits compagnons de vadrouille sont cette fois rester avec Mamie ;-).

Notre point de chute est un Airbnb très sympa face à la baie de Cadaquès et face à l’église qui surplombe le village. Non, les cloches ne nous ont absolument pas dérangé, vraiment. Une fois installés, nous partons à la recherche d’un bon restaurant que nous avions repéré dans des blogs et n°1 sur TripAdvisor : le « Compartir« .

Ce qu’on peut dire c’est qu’il ne vole pas sa réputation. Il ne faut pas s’attendre à faire un repas gastronomique, le but n’est pas de s’exploser la panse mais juste ce qu’il faut. Ils proposent de servir les plats au milieu de la table de manière qu’on se les partage et c’est ce que nous avons fait. Du coup nous avons pu déguster plusieurs plats pour se faire une idée. Une adresse incontournable à Cadaquès. Il ne fait pas très chaud et il nous faut monter quelques marches d’escalier pour remonter dans notre petit loft.

DSC_5465DSC_5469

Belle vue de là-haut. Le ciel est en train de se couvrir comme l’avait annoncé la météo du coin mais il ne pleut pas … pour l’instant.

DSC_5476


Ballade dans Cadaquès

Déambuler dans Cadaquès, c’était l’objectif de notre première matinée. Il nous a fallut attendre qu’il s’arrête de pleuvoir pour l’atteindre. En effet en milieu de nuit il s’est mis à bien pleuvoir, bien au-delà de la bruine annoncée par la météo et il a bien fallut attendre 10h30 pour que ça se calme. Pendant ce temps nous avons pris le temps de préparer notre prochaine vadrouille en Provence dans 10 jours. On ne perd pas de temps …

20170401080536-DSC05150

DSC_5478

Pour déambuler dans Cadaquès il faut avoir un peu de jambe car les ruelles étroites sont raides et à part sur le bord de mer, elles ne sont jamais plates.

Nous descendons sur le bord de mer au niveau de la petite place qui est un peu à l’écart de la grande place qui concentre le monde. La pluie qui est tombée a provoquée de belles flaques.

Au moins il ne pleut plus. Ici, Dali est la star ! Son nom est partout et il y a même sa statue.

DSC_5496

Après avoir fait 2-3 emplettes dans le Spar du coin, nous continuons à nous promener sur le bord de mer qui est bien aménagé contrairement à ce que nous avons pu observer en Croatie où ils n’hésitent pas à bétonner  sans gout toute une zone pour la rendre baignable. Là c’est fait avec goût et ça n’est le cas que dans le village. une fois sortis, tout redevient sauvage.

20170401105508-DSC05156

DSC_5507

DSC_5524

Dommage, il ne fait pas beau mais au moins le déluge s’est arrêté et nous pouvons nous balader et peut-être aussi est-ce grâce à ça qu’il n’y a pas grand monde. De retour dans la ville, nous trouvons une pâtisserie qui semble faire des spécialités du coin en forme de bouchon de champagne (impossible de comprendre pourquoi des bouchons de champagne). Surtout à l’entrée de celle-ci il y a un superbe oranger qui embaume nos narines !!!

DSC_5526DSC_5527

Avant de rentrer à la maison pour se faire quelques tapas « maison », nous passons par la jolie petite église qui nous fait face lorsque nous sommes sur la terrasse. l’ascension se fait de très jolie ^petite ruelle pavées de pierre. On adore !

 Lorsque nous arrivons au pied de l’église on se rappelle de la fois où nous étions avec les enfants avec un beau soleil !

DSC_5534

Une des particularités de cette église, autre sa superbe nef, vient du fait que la couronne de la vierge s’éclaire avec le rayons du soleil. Pour cela, il faut se placer au bon endroit et ça ne fait.

DSC_5542

Il est temps maintenant de mettre fin à nos déambulations pour aller manger et donc remonter la longue rampe de marches d’escaliers qui mène au loft.


El Far de Cala Nans

Quelques timides éclaircies apparaissent mais on ne va pas rester là à attendre le soleil alors nous partons faire une petite randonnée pour aller au phare de Nans, une dizaine de kilomètre aller/retour et quelques centaines de mètres de dénivelés cumulés, juste ce qu’il faut pour mon genou encore en phase de récupération. Nous commençons par descendre sur le bord de mer pour rejoindre une presqu’ile d’où il semble qu’un chemin part dans la direction du phare.

20170401133958-DSC05163

En fait non, ça ne mène que dans une propriété privée donc il nous a fallut faire demi tour. Et là pas de variante, nous suivons le chemin qui est indiqué.

DSC_5559

Le phare n’est pas bien loin et nous le voyons au bout de son rocher.

DSC_5561DSC_5563

Le chemin au début est une piste qui passe derrière des maisons plutôt sympa et un peu isolées. De là-haut, la vue sur Cadaquès est sympa.

DSC_5568

Au bout d’un moment, on finit par quitter la piste pour prendre un chemin qui passe au milieu d’anciennes terrasses maintenant envahit de cactus types « oreilles de Mickey ». La pluie du matin a du bien remplir les réserves d’eau plus haut car toutes les rivière écoulent leur eau douce dans la mer.

20170401142118-DSC05168

DSC_5573DSC_5576

Nous passons la dernière crique avant le phare que nous voyons au loin et nous commençons a être un peu moins à l’abri du vent. Les éclaircies tardent encore à venir mais nous ne désespérons pas. Les rochers commencent à prendre des formes particulières comme celles que l’on peut voir au Cap Creus où nous irons demain … je l’espère …

DSC_5579DSC_5582

Nous arrivons au phare. La vue est sympa et surtout nous sommes seuls ce qui ne doit pas arriver souvent un peu plus tard dans l’année ou par beau temps. D’ailleurs nous avons croisé personne. La vue est donc superbe mais le phare lui, bien qu’ancien (1850 et quelques) est moche.

20170401144722-DSC_5595

Avant de repartir, nous descendons vers l’embarcadère en contre bas pour voir si ça vaut le coup …

DSC_5610DSC_5611

Ca ne fait juste que donner une belle vue en contreplongée sur le phare. Aller chemin inverse pour rentrer à Cadaquès. Le genou tire un peu surtout dans les descentes … il me reste un bon mois pour faire l’Aneto annuel !

DSC_5620

Avant de se rentrer, nous partons sur la jolie petite place au bord e l’eau pour boire un petit coup sur la terrasse à l’abri du vent et un peu au soleil qui commence enfin à montrer le bout de son nez.

Pour remonter dans notre perchoir du week-end, nous nous perdons encore une fois dans les jolies petites rues de Cadaquès.

Nous passons près du restaurant où nous souhaitons aller ce soir: « La Sirena » où il parait qu’on y mange une paëlla inoubliable ! Mais ça c’est pour ce soir. Nous remontons donc et maintenant il fait beau …

DSC_5650DSC_5652

Une fois le Stade Toulousain éliminé par le Munster en Challenge Cup, nous partons dans ce restaurant qui ne manque pas de charme en effet. Là aussi, l’accueil est très chaleureux et nous commandons une paëlla Marinière pour deux, la classique de la maison ! Excellente, nous nous sommes régalés, surement l’une des meilleurs que nous avons mangé. Par contre elle est extrêmement copieuse et bien garnie donc pensez à faire comme nous et ne pas prendre d’entrée si un jour vous y allez. Une petite ballade digestive avant de monter se coucher pour, nous l’espérons une très belle journée demain qui nous amènera au Cap Creus.


Le Cap Creus ou presque

Dimanche matin, il fait super beau et nous profitons de la vue depuis le loft !!!

Ce qui n’était pas prévu c’est que nous serions cloués au lit, réveillés depuis 5h du matin et je ne rentre pas dans les détails mais disons que la digestion ne passe pas mais alors pas du tout … Sur les coup de midi, on se décide tant bien que mal à partir, de toutes les façons noue devons quitter les lieux. On se dirige vers Port Lligat en passant par le bord de mer. Nous aurions bien visité la maison de Dali mais il faut s’y prendre à l’avance …

20170402112910-DSC_5669

Donc nous continuons notre route sur le chemin du Cap de Creus sur lequel j’avais repéré un sentier de randonnée. Vue l’état des troupes, on part un peu plus loin histoire de raccourcir l’effort.

20170402114648-DSC_5673

En chemin, les fleurs s’ouvrent au soleil contrairement à la veille. Quel dommage que nous ne soyons pas en forme !!!

20170402115328-DSC_5674

Au début le chemin est une piste mais assez vite il devient un petit sentier sympa bordé de murettes qui offre de très belles vues sur le littoral.

Cela fait moins d’une heure que nous sommes partis et nous sommes vraiment au fond du sceau … Nous faisons une petite pause histoire de voir comment ça évolue. Nous rendons visite à des espèces de tumulus que l’on voit un peu partout dans la campagne ici. Mais rien n’y fait, nous nous résolvons à faire demi-tour en jetant un dernier coup d’œil sur ce qui devait être notre but.

20170402123334-DSC_5682

Arrivés à la voiture nous poursuivons jusqu’au Cap de Creus mais le vent très fort et l’état de santé ne nous fait pas sortir dehors alors tant pis … on rentre …

Quelques photos du Cap de Creus lorsque nous étions venus avec les enfants en février 2015.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s